Succès du concours
"Les espoirs de
l'Agriculture Raisonnée"
organisé par FARRE
 et le Crédit Agricole

Paris, le 22 avril 2002

L'objectif de ce concours est de faire connaître, afin qu'elles se répandent, des initiatives individuelles ou collectives, contribuant à une meilleure prise en compte de l'environnement dans l'agriculture. Un an après son lancement, l'opération a remporté un vif succès puisque 404 agriculteurs ou groupes d'agriculteurs ainsi que 24 établissements d'enseignement agricole ont présenté leur candidature. Le jury national, présidé par Bertrand HERVIEU, Président de l'INRA, se réunit pour la première fois le 22 avril. Les délibérations finales et la remise des prix nationale auront lieu le 5 juin à Paris, à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement.

Une majorité de candidats dans l'Ouest
Ce sont au total 62 départements qui se sont engagés dans cette opération. La Bretagne totalise à elle seule 109 dossiers de candidature suivie de la région Midi-Pyrénées, 47 dossiers, puis des Pays-de-la-Loire avec 43 dossiers.
Parmi les 404 agriculteurs candidats, la moitié a contracté un CTE tandis que 9% (38) pratiquent sur tout ou partie de leur exploitation l'agriculture biologique. Les agriculteurs candidats le sont à titre individuel pour 81% (329) d'entre eux ou à titre collectif pour les 19 % (75) restants.

57 agriculteurs primés au niveau local
Dans la zone d'action de chaque Caisse régionale de Crédit Agricole participant à l'opération, des jurys se sont réunis afin de désigner les lauréats de leur département ou région. A l'image du jury national, ils comprenaient des représentants de la profession agricole, des pouvoirs publics, des associations de protection de l'environnement et de défense des consommateurs. Ce sont au final 36 agriculteurs à titre individuel et 21 au titre de groupe d'agriculteurs qui ont été primés dans leurs départements respectifs. Ces 57 candidats concourent désormais au niveau national. Leurs dossiers sont examinés le 22 avril, en même temps que ceux des 24 établissements d'enseignement agricole.

"Reconquérir la qualité de l'eau", la préoccupation majeure des concurrents
La volonté de reconquérir la qualité de l'eau est mentionnée par 33 des 57 agriculteurs concourrant au niveau national. La protection de la biodiversité, la qualité des produits ou encore l'équilibre économique sont des objectifs que se fixe un candidat sur deux.
Les projets pédagogiques présentés par les établissements d'enseignement agricole visent à sensibiliser les élèves sur une meilleure prise en compte de l'environnement dans les pratiques agricoles.

Le 22 avril et le 5 juin : réunions du jury national
- Ce 22 avril, le jury national, présidé par Monsieur Bertrand HERVIEU, Président de l'INRA, doit sélectionner trois candidats dans chacune des trois catégories : "agriculteurs individuels", "groupes d'agriculteurs", et enfin "enseignement agricole".
- Le 5 juin, à l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, auront lieu les délibérations finales et la remise des prix aux gagnants de chaque catégorie. Les 3 lauréats auront le choix entre un voyage pour découvrir l'Agriculture Raisonnée dans un pays européen ou une somme de 3 000 €.

Pièces complémentaires :
- L'Agriculture Raisonnée sort de l'anonymat
- L'enseignement agricole montre l'exemple
- La qualité de l'eau : objectif n°1 des lauréats locaux
- Le concours au niveau national
- Composition du jury national

Contacts Presse :
FARRE : Gisèle PERROT - Tél : 01 46 05 07 14
Crédit Agricole S.A : Sébastien AUDRA - Tél : 01 43 23 37 51