ActualitesInfos PratiquesFermes de Rencontre

 



  1. raisonner chacun de leurs actes et choix afin de mettre en place le système le plus cohérent avec les structures, les conditions d'exploitation et le milieu, tout en assurant la sécurité des personnes.
  2. mettre en place des systèmes de cultures ou d'élevage adaptés aux conditions agro-climatiques et permettant de préserver ou d'améliorer la fertilité des sols.
  3. choisir des espèces et variétés adaptées aux conditions agro-climatiques et au système de production de l'exploitation.
  4. raisonner les techniques d'élevage, notamment l'alimentation et la gestion des effluents en vue d'en limiter l'impact sur l'environnement ; veiller au bien-être des animaux.
  5. utiliser les intrants avec discernement, en tenant compte des interactions et des alternatives possibles.
  6. respecter les recommandations telles que celles contenues dans les chartes émanant du CORPEN* ou celles faisant l'objet d'accords interprofessionnels et respecter les autres mesures de prévention de pollution notamment.
  7. adapter et si possible fractionner les apports de fertilisants en tenant compte des réserves des sols, des besoins des plantes, des conditions pédo-climatiques, des risques de contamination des eaux de surface et souterraines et des écosystèmes aquatiques.
  8. choisir et appliquer les produits, en particulier ceux relatifs à la protection des plantes, dans les meilleures conditions de sécurité pour l'homme et l'environnement,
  9. maîtriser l'irrigation sur son exploitation et viser à une gestion équilibrée de la ressource en eau.
  10. prendre en compte la spécificité des écosystèmes présents, contribuer à maintenir les ressources, la biodiversité, la qualité du paysage.
  11. à degré d'efficacité comparable, favoriser les pratiques les moins polluantes et les plus économiques.
  12. sensibiliser et former aux objectifs et aux pratiques de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement les personnes travaillant sur l'exploitation.
  13. être attentif à toute évolution des connaissances, des techniques et de la réglementation afin d'y adapter continuellement le système d'exploitation.
  14. procéder périodiquement à une évaluation de l'exploitation et de ses méthodes de travail par rapport aux objectifs de l'Agriculture Raisonnée, notamment en utilisant les indicateurs et les méthodes d'auto-diagnostic élaborés par le Conseil Scientifique de FARRE.
  15. tout mettre en oeuvre pour obtenir des récoltes de qualité.

* Comité d'Orientation pour la Réduction de la Pollution des Eaux par les Nitrates, les phosphates et les produits phytosanitaires provenant des activités agricoles.

(Retour...)

 


Pour pouvoir prétendre faire de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement, tout agriculteur doit utiliser, au minimum, les différents outils énoncés ci-dessous.

  1. Gestion des fertilisants

    Utiliser :

    1. une méthode d'enregistrement des entrées et sorties d'azote, phosphore, potassium et autres éléments, au niveau de l'exploitation (plus spécifiquement pour les grandes cultures).
    2. un cahier d'enregistrement des apports effectués à l'échelle de chaque parcelle ou groupe de parcelles.
    3. des analyses (sol, plantes).
  2. Gestion des effluents d'élevage
    1. Mesure des volumes épandus.
    2. Vérification et réglage du matériel d'épandage.
  3. Conduite et santé des animaux

    Utiliser :

    1. le registre des mouvements des animaux (entrées et sorties des animaux et mesures prophylactiques).
    2. le registre sanitaire (enregistrement des traitements).
    3. un plan d'alimentation.
    4. un contrôle des performances.
  4. Protection des cultures

    Utiliser :

    1. un cahier d'enregistrement des traitements.
    2. les avertissements.
    3. les informations météorologiques.
    4. un dispositif d'observations.
  5. Stockage et manipulation des produits de protection des cultures

    Utiliser :

    1. un local de stockage fermé et aéré ou ventilé, réservé à cet usage, conformément à la réglementation nationale.
    2. des protections individuelles.
  6. Limitation des transferts vers les eaux de surfaces et souterraines

    Utiliser :

    1. un matériel réglé, vérifié régulièrement et rincé après chaque usage avec élimination des eaux de rinçage sur la parcelle.
    2. une réserve d'eau claire sur le pulvérisateur.
      Posséder :
    3. une capacité de stockage des effluents adaptée aux conditions de l'exploitation.
    4. une connaissance des parcelles à risque.
  7. Connaissance du milieu socio-économique et physique
  1. abonnement à des périodiques de vulgarisation des techniques agricoles.
  2. diversification des sources d'information.
  3. connaissance du milieu physique.
    Si l'exploitation est située dans une zone protégée :
  4. connaître les contraintes relatives à cette zone.


(Retour...)